Les hommages

Monsieur Norbert PASQUET
Sincères condoléances. Norbert a trouvé paix et repos...
Monsieur Gérard DELORME
C'est à un ami et collègue géologue que je souhaite rendre hommage. Même si nos rencontres ont été épisodiques, Gérard a toujours été volontaire et enthousiaste pour participer aux excursions lors de colloques et aux visites de grottes que je lui avais proposées. Je me rappelle en particulier celle de la grotte de Maxange qu'il m'a fait découvrir et où j'ai pu étudier les concrétions avec des étudiants. Il nous avait accompagné et guidé au cours d'un colloque en 2007, avec mes collègues chinois, australiens, anglais et je suis certain qu'ils se souviennent des explications de Gérard sur la géologie locale, sur ce que l'on sait de la formation des cavités de Dordogne. Mais Gérard c'est aussi de longues conversations au téléphone qui vont me manquer énormément. Des conversations sur la karstologie, la théorie de la "fantômisation" est-elle vraiment nouvelle ? Les gros nodules de silice recoupés par les galeries souterraines sont-ils reliés aux épisodes volcaniques; plus récemment, comment les gros blocs de roches métamorphiques sont-ils arrivés si loin dans l'Auvézère ? Et cette incroyable histoire des nodules biologiques trouvés dans la formation géologique de Franceville au Gabon qui s'avèrent être les plus anciennes traces de vie multicellulaire complexe au monde et publiée avec ses collègues du Gabon? Gérard m'a associé à toutes ces découvertes, avec confiance. Gérard était un scientifique qui ne faisait pas de concession à la mode, en témoignent toutes les réserves sur les nouvelles théories de formation des grottes. Il avait une longue expérience de spéléologue qui couplée à celle de géologue en faisait un des rares experts qui avait une perception bien précise des phénomènes karstiques. Il y a quelques mois il m'a à nouveau aiguillé sur la grotte de Tourtoirac et nous avons installé ensemble des capteurs de température, de débits. Cette dernière visite m'a émue car j'avais jusque là l'image d'un homme solide que j'aurais eu d'habitude peine à suivre sous terre ; Gérard nous accompagné malgré la difficulté physique, toujours très discret sur sa maladie, à disserter sur telle ou telle concrétion, à parfaire ses prises de vues, à être toujours bienveillant. Il restera là , dans ma mémoire, avec toute sa gentillesse, son enthousiasme communicatif, sa solidité et sa confiance.